Bordeaux n'est pas suffisamment dense pour un métro !

idée reçue #11

Si on se concentre sur une donnée aussi générale que la densité de Bordeaux (ville, métropole, aire urbaine), Bordeaux est plus dense que Rennes, qui sera bientôt dotée de 2 lignes de métro, dont une qui fonctionne déjà très bien. La fréquentation attendue sur la première ligne du métro de cette ville moins dense que Bordeaux était de 77 000 voyageurs par jour. En réalité, le métro y transportait plus de 90 000 voyageurs par jour dès son inauguration. Ils sont désormais 140 000 sur les 9 kilomètres de la ligne. À titre de comparaison, la ligne A du tramway de Bordeaux, plus dense, ne transporte que 130 000 voyageurs sur 20 kilomètres ! Ce n'est donc pas une affaire de densité.

 

En tout état de cause, il est absurde de ne considérer que la densité de toute la ville, de toute la métropole ou de toute l'aire urbaine. Ce qui détermine le mode, c'est l'intensité urbaine sur les corridors desservis, c'est-à-dire le nombre d'habitants, de scolaires, d'étudiants et d'emplois. Et il existe encore des corridors non desservis par le tramway dont l'intensité urbaine est beaucoup plus importante que celle des corridors aujourd'hui desservis par le tram. Mieux, l'intensité urbaine sur ces corridors est plus importante que celle des corridors desservis en métro à Toulouse. Ces corridors sont donc parfaitement aptes à accueillir un métro.