idée reçue #12

Le sous-sol ne permet pas de creuser un métro !

Un bon nombre de villes à métro sont situées sur d'anciens marécages. C'est lié à la tendance que l'homme a de s'installer le long de cours d'eau. L'existence d'anciens marécages n'est depuis longtemps plus un problème. Bordeaux a un sous-sol permettant d'y creuser un métro.

 

À une profondeur intermédiaire, le sous-sol n'est effectivement pas idéal pour envisager ce genre de travaux au tunnelier. À faible profondeur, on peut envisager de recourir à la technique de la tranchée couverte. Mais c'est à -20 mètres que le sous-sol, avec ses marnes étanches, s'avère favorable à la réalisation d'un métro si l'on opte pour le tunnelier. D'abord, les techniques ont effectivement considérablement évolué, à la fois en matière de creusement mais aussi en matière de suivi du chantier. Ensuite, l'un des partis pris possibles est de respecter le réseau viaire afin de ne travailler que sous la voirie existante. Ce qui a déjà été fait dans le cadre de la réalisation du réseau de collecteurs de grand diamètre (Caudéran-Naujac, Boulevards…).